Aller directement à la navigation

Présentation du Comité de condition de vie et de travail des femmes

Le Comité de condition de vie et de travail des femmes (CVTF) a vu le jour à la fin des années soixante-dix. Il a pour mandat de s’occuper des réflexions et du plan d’action annuel du Syndicat visant l’amélioration des conditions de vie et de travail des femmes. On lui doit notamment la signature de la lettre d’entente sur le harcèlement sexuel, la féminisation du nom du SEUQAM et divers travaux entourant la Loi sur l’équité salariale.

De plus, les membres du Comité organisent chaque année les activités de la fête du 8 mars, Journée internationale des femmes. C’est aussi le Comité qui choisit l’organisme à qui le Syndicat accorde le don annuel de 1 000 $ à la mémoire de Sylvie Samson. Cette initiative a été mise sur pied à la suite du décès de Sylvie Samson, secrétaire au Département de sciences des religions. Sylvie a été assassinée le 28 novembre 1995 au moment de son retour à la maison après le travail. Ce meurtre n’a jamais été élucidé.

On doit aussi au Comité une participation à la marche Du pain et des roses en 1995, la Marche mondiale de l’an 2000, des cours d’autodéfense et des ateliers de prise de parole des femmes en public. Cet atelier vise à favoriser chez ces femmes le développement et l’amélioration des compétences en matière de prise de parole, soit pour les assemblées délibérantes ou dans toute autre situation.

Le Comité de condition de vie et de travail des femmes (CVTF) se veut le lien entre les regroupements de femmes à l’externe et les femmes du SEUQAM. Il assure le relais d’information pour les activités touchant les femmes.

Les membres du comité CVTF participent aux activités telles que congrès, colloques, journées d’études organisées par différents organismes comme la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ), le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), la Fédération des femmes du Québec (FFQ).



Menu principal 2

Page | by Dr. Radut