Aller directement à la navigation

Fête des retraitées et retraités du SEUQAM 2005

La fête tenue tout récemment en l’honneur de nos collègues retraités a attiré de nombreuses personnes : voici quelques photos prises à l’occasion de cet événement.

Reportage de la grève du SPUQ en 1976-1977 à l'UQAM (extraits)

Du 17 octobre 1976 au 17 février 1977, près de 500 professeurs de l'Université du Québec à Montréal (UQAM) font la grève pour revendiquer de meilleurs salaires et conditions de travail. Ils souhaitent également le maintien de leur participation à la gestion pédagogique et administrative de l'établissement.

Au centième jour du conflit, le journaliste Daniel Pinard est allé aux piquets de grève afin recueillir le point de vue des professeurs. Son reportage, diffusé à l'émission Le 60, montre des extraits d'une conférence du ministre de l'Éducation Jacques-Yvan Morin, qui refusait que le gouvernement intervienne.

Quatre mois de grève à l'UQAM

Date de diffusion : 26 janvier 1977

Source:
http://archives.radio-canada.ca/societe/syndicalisme/clips/16662/

Classement des articles:

La grève du SEUQAM en 1976

Le 10 février 1976, l'Assemblée générale décide qu'il faut passer à l'action et nous nous prononçons à 85 % pour le dépôt d'un avis de grève. Finalement, c'est le 2 mars que débute notre arrêt de travail pour appuyer les négociations. Après quatre semaines de grève, les 500 membres présents à l'assemblée générale du 29 mars ratifient à 98 % l'entente de principe intervenue à la table de négociation Réseau sur l'ensemble des clauses normatives. De plus, nous adoptons un protocole de retour au travail qui sera soumis à l'employeur. Il faut une semaine de plus pour conclure une entente sur le protocole qui prévoit, notamment, le retrait des mesures disciplinaires imposées au 28 secrétaires de module ayant participé au boycottage des inscriptions en novembre et décembre. Finalement, le retour au travail s'effectue le 6 avril après cinq semaines de grève, soit le plus long débrayage de l'histoire du SEUQAM.

Les manifestations du SEUQAM en 1976

Le 10 février 1976, l'Assemblée générale décide qu'il faut passer à l'action et nous nous prononçons à 85 % pour le dépôt d'un avis de grève. Finalement, c'est le 2 mars que débute notre arrêt de travail pour appuyer les négociations. Après quatre semaines de grève, les 500 membres présents à l'assemblée générale du 29 mars ratifient à 98 % l'entente de principe intervenue à la table de négociation Réseau sur l'ensemble des clauses normatives. De plus, nous adoptons un protocole de retour au travail qui sera soumis à l'employeur. Il faut une semaine de plus pour conclure une entente sur le protocole qui prévoit, notamment, le retrait des mesures disciplinaires imposées au 28 secrétaires de module ayant participé au boycottage des inscriptions en novembre et décembre. Finalement, le retour au travail s'effectue le 6 avril après cinq semaines de grève, soit le plus long débrayage de l'hitoire du SEUQAM.

Les assemblées du SEUQAM en 1976

Le 10 février 1976, l'Assemblée générale décide qu'il faut passer à l'action et nous nous prononçons à 85 % pour le dépôt d'un avis de grève. Finalement, c'est le 2 mars que débute notre arrêt de travail pour appuyer les négociations. Après quatre semaines de grève, les 500 membres présents à l'assemblée gégérale du 29 mars ratifient à 98 % l'entente de principe intervenue à la table de négociation Réseau sur l'ensemble des clauses normatives. De plus, nous adoptons un protocole de retour au travail qui sera soumis à l'employeur. Il faut une semaine de plus pour conclure une entente sur le protocole qui prévoit, notamment, le retrait des mesures disciplinaires imposées au 28 secrétaires de module ayant participé au boycottage des inscriptions en novembre et décembre. Finalement, le retour au travail s'effectue le 6 avril après cinq semaines de grève, soit le plus long débrayage de l'hitoire du SEUQAM.

Pages

S'abonner à Flux de la page d'accueil


Menu principal 2

by Dr. Radut